Colloque 2022

Pourquoi la guerre?

  

Nous avions prévu d'organiser notre deuxième colloque en novembre 2020. Nous avions déjà contacté quelques orateurs dans ce sens, en particulier le pédopsychiatre et psychanalyste Pierre Benghozi et le philosophe Dany-Robert Dufour, mais la pandémie nous a obligé à remettre ce projet à une date ultérieure, au printemps ou à l'automne 2022.

  

Ce colloque prolonge un fil rouge que Monsieur Maes a commencé à tirer en 1999 avec les «colloques belges d’aide aux victimes de sectes». Les quatre premiers exploraient le thème de l’emprise sectaire, les quatre suivants élargissaient ce thème aux dérives de l’emprise au sens plus large. A partir de 2015, un élargissement supplémentaire a voulu intégrer le paradigme narratif à ces journées que nous concevons comme une plateforme de réflexion.

  

En 2015: «Que reste-t-il de nos Œdipes?». En 2016: «La narrativité en psychothérapie». Et en 2019: «Le croire: opinions, croyances, convictions, savoirs».

  

En 2021: «Pourquoi la guerre?». Ce thème est en projet depuis longtemps, peut-être même depuis le tout début. «Le combat (polémos) est le père de toutes choses, le roi de toutes choses», disait Héraclite. C’est une vérité première qui n’est pas obligatoirement problématique: nous nous demanderons quelles façons de raconter le conflit peuvent déboucher sur une résolution ou en tout cas un statu quo? Voire même, sont susceptibles de présider à une vie meilleure, plus heureuse?

  

Ces questions, et d'autres, seront traitées sous des angles divers, psychanalytique, systémique, philosophique, anthropologique, historique, etc. Violence vs agression, guerre vs conflit, frontière vs limite, pulsion de vie vs pulsion de mort, clivage vs lien, pléonexie vs honneur, symétrie vs complémentarité, masculin vs féminin, différence des sexes vs différence des générations, radicalisation vs polarisation, etc.